Carnets de route...(1)

Publié le par Gorgonzolla

 

Vous vous en serez aperçus par vous-même, ces derniers temps, j'ai légérement tendance à délaisser mon blog... (Doux euphémisme, n'est ce pas?)

Un seul article pendant le mois dernier...  Autant vous dire que là, je me sens aussi penaud qu'un éléve mis à l'amende pour avoir bâclé ses devoirs...

Un seul article en un mois...  Mon ancien prof de russe aurait très certainement  roulé les "R" et hoché la tête d'un air résigné en disant sévérement:  "C'est faible... Trrrrès faible."   Quant à mon ancien prof de français, il n'aurait sans doute pas manqué de me recommander d'  "éviter le surmenage..." avec cette ironie que je trouve exquise aujourd'hui...

Un seul article en un mois!!  Là, nous venons incontestablement d'atteindre les abysses et si mon blog rank s'est tellement dégradé, c'est bien parce qu'en terme d'activité, ce blog remue à peu près autant que pourrait le faire un poulpe échoué sur le bord d'une plage... 

Et pourtant, j'en ai des choses à vous raconter...

Je pourrais peut-être déjà vous parler des semaines passées dernièrement en Asie du Sud-Est, de ce que j'y ai vu, des personnes que j'y ai rencontrées et des cultures que j'ai pu y cotoyer... Oui, cela pourrait effectivement être un bon début... (et peut être vais-je même réussir à retenir quelques lecteurs, qui sait?)

Donc, voilà... En l'espace de deux semaines, j'ai eu l'occasion de visiter trois très beaux pays de ce coin éloigné du globe... La Malaisie, le Cambodge, le Vietnam... Trois pays en deux semaines, autant vous dire que les journées ont été intenses...

Kuala Lumpur, Phnom Penh, Siem Reap, Angkor, Saïgon et ses alentours, Hanoï et la baie d'Ha Long... Autant de nom de villes et de sites aussi évocateurs les uns que les autres et une telle variété qu'on en perd facilement tout ses repères...

Tout d'abord, Kuala Lumpur... Ses tours, ses buildings, ses lumières, ses habitants d'origines diverses (malais, chinois, musulmans...) son aéroport ultra sophistiqué... (A quand donc, le prochain lifting de nos aéroports de Roissy ou d'Orly?) La capitale malaisienne a décidément  tout de la métropole moderne... Bonne chose, mauvaise chose? Tout dépend bien sûr de quel point de vue on se place...

 

 

 

Le Cambodge semble nettement plus rural. 

C'est un pays très vert à cette période de l'année et il suffit de le parcourir en bus pour voir  des rizières s'étalant à perte de vue de part et d'autre de la route...

Les routes du pays sont parfois encore en terre battue, souvent inconfortables, toujours très chaotiques. Elles sont à l'image du pays. En reconstruction...

Car le Cambodge est un pays en pleine renaissance... Sur les routes khmères, l'absence de poteaux électriques m'a  longuement intrigué jusqu'à ce que je réalise que l'électricité n'arrivait pas encore partout dans le pays...

Dans les campagnes, la population se léve et se couche donc avec le soleil.

Une fois la nuit tombée, les lampes à pétrole s'allument, et dans les hameaux disposant d'un groupe électrogéne, on peut  parfois distinguer la lueur d'une télévision en noir et blanc...

Une station service "low cost"

 

La capitale, Phnom Penh, est une ville en perpétuelle reconstruction. Le sens de la récupération et le recyclage y sont encore de mise...

La population y est étonnement jeune. Elle est dynamique et semble désireuse de s'ouvrir à l'étranger (les écoles mettent particuliérement l'accent sur l'apprentissage et la pratique de l'anglais).

Quand on visite le Cambodge, on ne peut passer à côté d'Angkor et de ses multiples temples..

On est tout d'abord surpris par la végétation luxuriante, le nombre d'espéces différentes... Là bas, point d'écureuil  craintif à la queue en panache, mais des bandes de singes assiégeant les pare-brises et jouant avec les essuie-glaces... 

On continue à rouler... Les pneus soulévent des nuages de poussière d'une couleur ocre...

Puis soudain, au détour de la route, un premier temple englouti par la jungle apparait.. On a un peu l'impression de découvrir l'Atlantide et la visite des temples d'Angkor est très impressionnante, surtout lorsque le guide est captivant...

 

 

Ta Prom

 

Bayon

 

Angkor Wat

 

Un étranger au Cambodge a toujours l'impression d'avoir la moitié de la ville qui lui court derrière pour lui proposer ses services... "Tuk Tuk? Motorbike? Taxi? Tee shirts? Cigarettes? Coconut?" Le tout est de savoir décliner poliment... Avec le sourire... Car une caractéristique du peuple cambodgien est de toujours tout faire avec le sourire...

Prochaine étape, le Vietnam...

 

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Grenouille 01/06/2007 17:58

Ben pour que tu parles de tes vacances, c'est que cote nana c'est encore et toujours le calme plat, non??
C'est joli tes cahiers de vacances, mais je pense pas que c'est pour ca que les gens se connectent. Y a 'Faut pas rever' sur la 3 toutes les semaines!!
Faut parler des vrais sujets quoi! (Je m'arrete la)!
Grenouille qui attend toujours
 
 
 

Gorgonzolla 02/06/2007 08:58

Effectivement, cela fait un moment que je n'ai pas parlé de ma non-histoire... Mais ce n'est pas pour autant que je n'y pense pas... La preuve...