Procrastination

Publié le par Gorgonzolla

Ces derniers temps, j'éprouve une certaine difficulté à écrire... Les articles s'espacent de plus en plus, trahissant cet état de procrastination vers lequel je me laisse progressivement dériver... Rassurez-vous, je vais bien... Pourtant, en ambiance de fond,  il y a cette étrange sensation d'engourdissement, cette bête envie de ne rien faire... C'est à la fois hypnotisant et effrayant...

Moi qui suis d'habitude un minimum ordonné, c'est avec beaucoup de surprise et une inexplicable pointe d'amusement que je contemple:

  • - l'état de mon appartement... Pour vous donner une idée, Beyrouth à côté, c'est un jardin d'enfants avec du gazon verdoyant, des petites fleurs, des lapins gambadant à gauche et à droite, avec gazouillis d'oiseaux et tout ça...(Mais jusqu'où ira donc ce lyrisme de crapaud de carnaval?)
  • - la pile de courrier non classé... Une bonne chose, tout est en pile à peu près propre. Y aura plus qu'à dépiler...
  • - les factures à payer...  A priori, il ne me semble pas y avoir encore trop de retard... Et puis si celles là,  je ne les ai pas mensualisées, c'est qu'elles peuvent attendre...
  • - le courrier des Impôts... Depuis une semaine, je ne l'ai même pas encore ouvert et me suis accordé un répit jusqu'à dimanche...)
  • - la "to do list", longue comme mon bras, avec tout un tas de formalités administratives à effectuer rapidement...

Effrayant, non?

Ce qui est fascinant, c'est de pouvoir se dire "on est samedi, de toutes façons, il ne se passera rien d'ici dimanche, donc ça ne sert à rien que je fasse cela aujourd'hui, je le ferais demain"... C'est ce qu'on appelle de la procrastination en puissance et c'est assez surprenant de voir comment on peut parfois être excessivement tolérant avec soi-même et s'autoriser des écarts aussi facilement... Je procrastine depuis des semaines... Cela ne me ressemble pas et mon petit Jiminy Cricket est en train de m'avertir: pour le coup, cela peut devenir inquiétant et il y a certainement un point de non-retour au delà duquel on se transforme en véritable légume... 

Bon, allez, fini de procrastiner, je descends chercher mes croissants, je range l'appart',  je classe le courrier et j'envoye les chéques...

Merci Jiminy!

 

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article