Les madeleine musicales...

Publié le par Gorgonzolla

 

Vous arrive-t-il à vous aussi d'associer des musiques ou des chansons à  certaines périodes de votre vie? Moi, cela m'arrive assez fréquemment... Ces musiques ou chansons agissent alors comme autant de madeleines de Proust, me ramenant immanquablement à la période en question, déclenchant pleins de souvenirs, me faisant presque revivre certaines scènes...

Ainsi, certaines chansons plutôt "début eighties" ont le don de me replonger dans ma plus tendre enfance... Je me revois alors tout petit garçon en train de dévorer en cachette les aventures d'Arsène Lupin, au lieu de faire les devoirs de vacances confiés par ma mère... Les années passaient, les étés défilaient, mais le principe restait globalement le même: pendant ces fameuses vacances d'été, je me faisais gronder à longueur de journée car au lieu de faire mes devoirs, j'avalais les romans... Après Arsène Lupin, ce fut Sherlock Holmes, puis l'oeuvre compléte de Dumas, puis celle de Balzac, etc...  Et tout cela, sur un fond musical auquel je ne prêtais pas attention mais qui aujourd'hui me ramène, dès que je l'entend, à cette période assez heureuse de ma vie...

De nombreuses autres chansons me rappellent les différentes étapes de mon adolescence, les années "lycée", la découverte de la radio libre, l'époque NRJ.  Cette période est trop riche en chansons pour que je puisse en parler ici...

 

 

Bien plus tard, j'ai eu ma période Creep... Vous vous souvenez? Le fabuleux tube de Radiohead...  Aujourd'hui, quand je l'entends, cette chanson évoque pour moi les années insouciantes où j'étais étudiant  logé sur le campus dans ma chambre meublée de 17m2....  A l'époque, côté scolarité, le gros de mes préoccupations consistait à déterminer les cours que je pouvais sécher... De temps en temps, il fallait aussi bachotter les annales et récupérer les TP des années précédentes pour pouvoir s'en ..."inspirer" à bon escient. Mais il n'y avait pas que la scolarité...A  côté de cela,  je m'investissais dans la vie associative et je me souviens des longues nuits blanches passées à refaire le monde avec quelques comparses sur fond de Radiohead... Encore une autre période heureuse de ma vie...

 

 

 

Dans la même veine, il y a aussi Unintended de Muse... que j'associe toujours à ma première grande peine sentimentale...

Une musique très belle et très triste à la fois qui me donne un coup de blues et oriente toujours pareillement mes pensées, me rendant d'un coup tout rêveur...

 

Un autre tube de Radiohead, No Surprises,  me ramène systématiquement à Lyon où je suis allé travailler durant quelques mois... Cette chanson me rappelle immanquablement ce petit cinéma de quartier  situé dans le centre de Lyon, pas très loin des Cordeliers. Je revois l'ambiance intime de la salle, les larges et confortables fauteuils recouverts de velours rouge. Une ambiance feutrée, presque familiale... Rien à voir avec les salles Gaumont des Champs ou des salles UGC de Paris Bercy... J'étais allé voir un film, comme ça, par hasard, sans en avoir entendu la critique, sans en connaître le thème. J'avais été très agréablement surpris. C'était un film de Klapisch, l'Auberge Espagnole, un des meilleurs films sortis cette année-là...

Plus récemment, il fut un temps où j'écoutais Vincent Delerm.

Je l'écoutais en boucle pendant mes trajets de métro, parce que la durée de mon trajet coincidait exactement avec celle de son premier album...  (OK, je sais, ce n'est pas une raison, mais bon, il n'y a pas non plus besoin d'avoir une raison à  tout)... 

Cette période Delerm a duré un an. Non, deux, car il y a eu son deuxième album... Deux ans pendant lesquels j'ai vécu Delerm au quotidien... Deux ans, forcément, ça déforme... Du coup, aujourd'hui, lorsque j'entends une chanson de notre ami Vincent, la machine à remonter le temps se met automatiquement en marche...

Dernièrement, j'ai beaucoup écouté Keane, Shivaree et Lhasa de Sela... Je n'ai pas encore associé Keane et Shivaree à des souvenirs précis... Par contre, si vous me lisez régulièrement, vous savez très certainement à quoi je pense quand j'écoute Lhasa de Sela...

 

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frédérique 26/12/2006 20:04

Toute les chansons ont une histoire... Pour celui qui les a écrites certes, mais aussi pour chacun de ses auditeurs, à qui elles rappelleront personnes, évènements... Une personne qui a fait battre son coeur un peu plus vite, un trajet de vacances les oreilles vissées au même MP3... Je ne peux plus écouter Brel sans revoir un certain garçon, Elle m'a dit de Cali c'est ma meilleure amie et moi chantant ça dans un couloir de train de retour de vacances une nuit à deux heures du matin, Evreux de Vincent Delerm la réussite de mon bac de français où je m'étais promis de l'écoutais en boucle si je réussissais bien...
Etc... etc... 

Gorgonzolla 26/12/2006 23:57

Tiens toi bien... J'ai l'impression qu'il n'y a pas que les musiques et chansons... Ca marche aussi avec les parfums... Ainsi, Allure de Chanel, me fait systématiquement penser à cette jeune fille qui portait si bien ce parfum: je n'ai rencontrée cette personne qu'une fois chez une amie, mais l'association était si parfaite qu'elle est à jamais gravée dans ma mémoire...

Sublum 14/12/2006 18:10

Eh, ça y est, le bouquin est sorti !! Enfin. Que de sueurs froides... J'ai mis le lien. Tu peux aller voir.
Dis donc, j'adore Muse. Surtout l'album "absolution", une pure merveille.
Je l'écoute régulièrement.
A +
Sublum

Gorgonzolla 16/12/2006 14:58

J'aime assez le côté un peu décalé de ta rubrique sur la Nature Humaine (surtout l'Horoscope!)