Dis moi ce que tu m'offres, je te dirais qui tu es...

Publié le par Gorgonzolla

Il suffit de se ballader dans Paris un samedi ou un dimanche après-midi pour s'en apercevoir, Noël approche à grands pas... 

Vitrines illuminées, sapins blanchis, guirlandes clignotantes, tout est là pour vous rappeler qu'il faut vous empresser de faire vos courses de Noël...

Pour celui qui aime observer les gens, c'est assez fascinant de voir la foule effervescente se presser dans les rayons du Bon Marché et autres Galeries Lafayette.

C'est encore plus troublant de penser que toutes ces personnes ont le même objectif... Trouver absolument des cadeaux à offrir pour Noël...

Certaines enseignes ont commencé à matraquer leurs clients depuis plusieurs semaines en leur envoyant invitations privées sur invitations privées, annonçant  "x% de réduction sur tout le magasin" lors de ces soirées privées. D'autres sont allées jusqu'à promettre à certains de leurs clients privilégiés des ristournes supplémentaires si leurs achats atteignaient un certain montant...

Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il y a tant de publicité faite autour de Noël que beaucoup oublient la signification première du geste d'offrir ce jour là... 

La société de consommation aidant, on offre alors par habitude. Parce qu'il faut offrir quelque chose ce jour là.  Parce que ça se fait...  La date fatidique approchant inexorablement, on se met alors à acheter frénétiquement, sans forcément prendre le temps de la réflexion nécessaire...

Entendu hier dans un grand magasin: "Je lui prends une cravate, il sera content..."  Suit  alors la scène de la carte bleue qu'on dégaine, du code qu'on compose,  et de la liste pense-bête sur laquelle on coche le nom de la personne à qui est destinée le cadeau... Bilan de l'opération:  2mn45 secondes chrono... Rapide, efficace, expéditif.  Limite choquant...

Parce que, rappelons le, ce n'est pas tant offrir, ni ce qu'on offre qui est important, et  la magie d'un cadeau ne réside pas forcément en l'objet lui-même, encore moins en son prix... 

Ce qui donne une signification à ce qu'on offre, c'est davantage le temps passé à chercher, les questions qu'on s'est posées, le clin d'oeil qu'on souhaite faire, etc.

Un bon cadeau est généralement très révélateur de la personne qui l'offre. Car inconsciemment, le choix n'est jamais neutre et est souvent effectué en fonction de ses propres goûts... Si la personne qui offre a mis un peu d'elle-même dans son cadeau, il n'en sera que plus beau aux yeux de la personne qui le recevra...

Pour en revenir à cette cravate choisie et achetée en 2mn45 secondes... J'espére que la personne à qui elle était destinée ne l'avait pas déjà...

 

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Tranche de vie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Giusepe 12/12/2006 10:29

Oui, Marquis, et j’irai encore plus loin que vous, mettre les pieds dans une grande surface n’est jamais une partie de plaisir, mais au moment des fêtes, c’est un supplice.

Savez-vous que votre état de célibataire sans enfants n’est pas à déplorer dans ce cas ? Pour les couples avec enfants, c’est encore plus dur d’échapper à la machine à consommer. D’abord, Noël, les enfants y croient, et les cadeaux, ils aiment ça. Il faut harmoniser le désir de les combler avec l’envie « politique » de résister à un système. Dur.
En plus, il y a la famille, et pour peu qu’elle soit grande, et qu’elle compte dans ses rangs de « vrais » consommateurs bien domptés, c’est l’avalanche.
Et c’est là que ça se complique, car il y a les enfants des autres, par-dessus le marché... Comment contenter une famille de consommateurs de pointe qui, de son côté, succombe volontiers à la surenchère envers vos propres marmots ?

Une certaine souris, si elle était encore de ce monde, n’aurait pas manqué de glisser nonchalamment, l’air de rien, les noms de Marcel Mauss ou de Berxon pour nous rappeler la face cachée du don, qui exige un contre don.
« Le don est agoniste »aurait-elle dit...

Gorgonzolla 16/12/2006 14:53

Et encore!... Je ne parle pas de ce formidable concept  marketing du  "Si vous ne savez pas quoi offrir, offrez en chèque cadeau le montant que vous auriez souhaité mettre..."
Le chèque cadeau serait "le cadeau rêvé, parce qu'il n'est pas toujours facile de trouver LE cadeau"....!!!...
 "C'est simple et rapide!" nous rappelle-t-on même...
Les prospectus publicitaires sont parfois d'un cynisme...
 
 

Casual 11/12/2006 17:05

Je me rappelle, mais ma mémoire me fait défaut sur la source, d'un extrait d'un livre qui traitait de l'art d'écrire une lettre : l'idée est qu'après avoir couché ses pensées et histoires sur papier, relire et si on constate que la lettre peut être adressée à n'importe quelle personne, jeter et  recommencer. Je pense que cela s'applique également aux cadeaux, tout du moins ceux des proches.Quels sont tes choix pour cette année? :)

Gorgonzolla 11/12/2006 21:16

De deux choses l'une... Ou bien je me contente de peu, ou bien j'ai déjà tout ce qu'il me faut... Toujours est-il que les plus beaux cadeaux qu'on pourrait me faire cette année ne sont pas matériels... Ils n'ont  pas de prix et ne peuvent donc s'acheter...