Pas simple...

Publié le par Gorgonzolla

Et une maison Phénix pour la Souris, une! 

Effectivement,  cela fait maintenant un peu plus d'un mois qu'une troisième demoiselle trouble mes pensées... Je suis inquiet car j'ai l'impression d'avoir trop facilement tourné la page sur l'histoire précédente... C'est étrange car cela ne me ressemble pas vraiment. Du coup, je me pose tout un tas de questions...

A côté de toutes ces interrogations, la personne qui occupe aujourd'hui mes pensées est une fille gentille, charmante, pleine de tact et de délicatesse. Je n'arrive pas encore à définir ce qui me fait craquer en elle? Est-ce ce mélange subtil entre timidité et force de caractère qui m'attire vers elle? Est ce son regard pétillant ou son sourire désarmant? Est-ce sa voix jeune et pleine de douceur?

C'est une nouvelle collégue de travail (décidément, l'environnement professionel est un véritable lieu de rencontres!) qui est arrivée pendant l'été dernier. On s'est tout de suite très bien entendu et sans m'en apercevoir, je me suis laissé entraîner dans le jeu...

Sans vraiment m'en rendre compte, j'en suis arrivé par exemple à rallonger mon trajet de 15mn, pour le faire avec elle. On discute alors de tout et de rien, et c'est toujours quand on doit se séparer qu'on a encore un truc super important à se dire...

De temps en temps, (mais c'est de plus en plus fréquent maintenant), je lui céde l'amandine chocolatée qui accompagne le café du midi... (Alors que vous conviendrez avec moi que dans le café, ce qu'il y a de meilleur, c'est la petite douceur chocolatée qui l'accompagne!)  Je la lui céde,  peut-être par courtoisie car elle nous accompagne au café alors qu'elle n'en prend pas, mais peut-être aussi parce qu' à chaque fois, elle me remercie en me faisant un magnifique sourire qui me fait fondre et illumine le reste de ma journée...

Avec deux ou trois autres collégues, on fait toutes nos pauses ensemble, on déjeune tout le temps  ensemble... La plupart du temps, on quitte le bureau  ensemble..

Je me suis laissé entraîner dans le jeu jusqu'au moment où une de nos collégues m'apprend que la demoiselle a déjà un copain. Ils n'habitent pas ensemble puisqu'elle vient de terminer son école et est encore chez ses parents. J'ai cherché à comprendre pourquoi elle ne m'avait pas parlé de son copain et ai finalement retenu trois explications plausibles:

Explication n°1: A 25 ans, une jeune fille a certainement du mal à parler de son copain au boulot. Surtout si elle vient de commencer à travailler...

Explication n°2: La demoiselle s'est aperçue que je l'aimais bien, et par tact ne veut pas me blesser en me parlant de son copain.

Explication n°3: Elle est à des milliers de km de penser que je l'aime bien et du coup, n'a même pas pensé à dire qu'elle était déjà avec quelqu'un...

C'est ça le gros problème de ma vie... Il y a toujours un truc qui coince quelque part... Cette histoire qui s'annonçait super bien, c'était trop beau pour être vrai...  Du coup, ne sachant plus trop comment me comporter, j'ai décidé de...  ne rien changer à mon comportement, ni dans un sens, ni dans l'autre...

Je me demande si c'est vraiment la bonne attitude à adopter. Mais quel autre choix puis je bien avoir? Me montrer distant sans lui expliquer pourquoi? En parler avec elle et risquer de casser quelque chose dans notre amitié?

Vos avis et commentaires sont les bienvenus... (Vous avez aussi le droit de me lapider pour ma lâcheté et ma faiblesse...)

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Souris Blonde 12/10/2006 10:42

Pfff... Mauvais coucheur :-P

La Souris Blonde 12/10/2006 00:17

Bon, d'accord, je me rends à tes arguments.J'accepterai une vieille maison-pas-phénix sur l'Ile Saint-Louis.

Gorgonzolla 12/10/2006 06:28

..Bîp... "Mademoiselle Souris, nous sommes désolés, vous avez dépassé le temps qui vous était alloué pour choisir votre maison Phénix... Nous ne pouvons répondre à votre demande... Pour gagner un porte clé Phénix, pressez la touche # ... "... Bîp...

La Souris Blonde 11/10/2006 22:04

Bon pour la maison Phénix sinon je veux bien, mais à condition qu'elle soit sur l'Ile Saint-Louis.Et pas en colocation, hein, je te vois venir !

Gorgonzolla 11/10/2006 22:48

Malheureuse! Une maison Phénix sur l'Ile Saint-Louis! Mais tu n'y penses pas! C'est une hérésie... Bien des souris ont été punaisées contre des portes pour moins que ça...
Bon, ça ira pour cette fois, car je m'aperçois qu'en matière de quartier, tu as plutôt bon goût... 
PS: Sinon, au delà de quelques contraintes, la coloc, ça a plein d'aspects sympas...

Giusepe 09/10/2006 22:47

Hé, marquis, c’est juste une coquette honnête, et qui ne fait pas de chichi !

Plus sérieusement, et contrairement à la souris, je pense que si son histoire vraiment « va de soi » elle aurait tout de même glissé une petite allusion, un petit signal, un léger avertissement... histoire de baliser le terrain. Qu’elle n’en ait jamais rien dit est assez louche, il y a une anguille sous la roche, peut-être même une clé sous le paillasson !

A moins... qu’elle ne soit coquette (juste un peu).

Gorgonzolla 10/10/2006 06:59

Mais c'est là que ça devient compliqué... Car je ne sais pas si elle sait que je sais qu'elle est avec quelqu'un...
Si c'est le cas et qu'elle se dit que le terrain est implicitement balisé, le fait qu'elle ne parle pas de son copain peut s'expliquer... (Pourquoi baliser un terrain déjà balisé?)
Si ce n'est pas le cas, le mystère reste entier.
C'est là  tout le problème du non dit où ce n'est pas tant l'information en elle-même qui est importante (enfin, si, un petit peu quand même) mais davantage le niveau d'information de l'autre...

La Souris Blonde 09/10/2006 15:59

Pronostic assez mauvais, à mon avis...Si ça n'allait pas avec son copain, elle en parlerait certainement. Soit pour le combler de louanges, histoire de se persuader, si elle ne s'était pas encore rendu compte que leur histoire part en saucisse. Soit pour s'en plaindre, si elle en était consciente.Si elle n'en parle pas, c'est certainement que leur histoire va de soi et ne pose pas de problème... Car visiblement, vous êtes plus que simples collègues.Peut-être pourrait-un commencer par parler de ta propre intimité, histoire de l'amener sur ce terrain et de voir ce qu'elle te dit d'elle? Patience et longueur de temps, jeune fromage trop crémeux...

Gorgonzolla 09/10/2006 22:16

Souris, je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression que tu as encore une fois la bonne interprétation...  Pour moi, elle est davantage qu'une collégue. C'est quelqu'un que j'aurais vraiment adoré rencontrer dans un autre contexte.
Nous sommes encore sortis du bureau ensemble ce soir. J'ai l'impression qu'elle se sent bien avec moi et qu'elle recherche ma présence. Je ne pensais pas qu'un jour, j'aurais aussi peur de me tromper dans mes impressions...