Coeur d'artichaut... (Jeu concours)

Publié le par Gorgonzolla

Comme dans les meilleures telenovelas, je vous propose de participer ce soir au grand jeu concours qui vous permettra de tester votre perspicacité et de gagner toute mon estime, à défaut de vous faire gagner la maison Phénix de vos rêves ou de vous expédier à Djerba, sur les plages les plus ensoleillées de la planète...

Faisons un petit flashback dans le temps et positionnons nous entre la fin de l'épisode 2 et le début de l'épisode 3 des aventures du Coeur d'Artichaut

Résumé de l'épisode précédent:

Le Coeur d'Artichaut est en train de terminer tant bien que mal ses études... Il n'a pas totalement perdu son temps puisqu'il a rencontré sur le campus une jeune fille sympa et réservée dont il tombe progressivement amoureux...

La cristallisation est lente et pendant deux années, notre jeune homme reste un admirateur secret. Il se décide finalement à sortir de l'ombre et à se déclarer à elle... Mais la vie serait trop simple si tout se passait sans encombre et notre jeune homme se mange son premier râteau à 5 dents...

Le temps passe, mais il ne peut s'empêcher de continuer de penser à elle. La fin de l'année approche et qui dit "fin d'année" dit "nouvelle année" et il se décide à lui envoyer une petite carte à cette occasion.

Dure épreuve que la recherche de la carte... Son choix se porte sur  les fameuses "mains" du plafond de la Chapelle Sixtine, celles-là même que vous pouvez voir sur la bannière du blog.  (Les curieux qui se posaient des questions à ce sujet connaissent maintenant l'origine profonde de la bannière)

Au dos de la carte, voici ce qu'il écrivit de sa plus belle plume...

Grand jeu concours: Quel est pour vous le sens de ce message?

Question subsidaire: Que représente pour vous l'image des "mains"?

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Crapaud 02/10/2006 23:03

Non non, Mickeyland c'est sympas, j'y possède aussi un petit cottage avec vue sur mes illusions. Je sais pas toi, mais moi je n'arrive pas toujours à oublier que c'est du carton pâte.

Je n'utilisais pas le mot productif, mais contre productif. Bon c'est plus ou moins la même chose, mais dans mon idée contre était plus important.
Je vais m'expliquer, désolé, je m'exprime mal et en plus je vais parler de moi.

Bon l'idée est la suivante. J'ai aussi la fâcheuse habitude de vivre ces histoires merdeuses, ou tu t'enfonces tu t'enfonces.
Il y a toujours un truc qui finalement reste important, c'est le regard que la demoiselle a sur moi. Je sais c'est bête, irrationel... Mais c'est comme ça.
On a toujours l'air con quand on a passé deux ans à s'intéresser à quelqu'un, à faire sa connaissance, croire qu'un truc est possible pour au final se rendre compte que l'on ne vivait pas la même chose. Tout ce que je veux éviter c'est d'avoir l'air plus encore con.
Et le genre de truc que tu as écrit, tout joli, que j'adorerais faire, je me retiens (pas forcément de le faire, de l'envoyer en tout cas), parce que ça ne peut que rendre les choses pires (enfin c'est ce que ma question sous-tendait).

Alors voilà peut être que pour toi, ça n'a aucune importance, mais dans mon identification à ta situation, ça en avait.

C'était juste ce que j'entendais par contre productif.


Le Crapaud qui attend toujours la réponse de ces demoiselles

Le Crapaud 01/10/2006 22:45

Dites moi vois, Mesdemoiselles (ou Mesdames) qui traînez sur ce blog et dans ces commentaires, comment auriez vous réagit à la place de Julie, qu'est-ce qui vous aurait passé par la tête ?
Ca m'interpelle, parce que bien que trouvant le geste très "romanesque", j'ai franchement l'impression qu'il est contre productif et que la fille en question trouvera ça plus lourd que craquant.

Voilà

Le Crapaud qui apprécie ton blog (probablement parce qu'il se reconnaît un peu dans tes histoires de coeur qui durent des années et qui ne débouchent sur rien).

Gorgonzolla 02/10/2006 20:33

Utilisé dans ce domaine, le mot productif me gêne un peu car il implique une idée de calcul... Ce n'était pas du tout mon état d'esprit. Mon geste était totalement gratuit et je n'en attendais strictement rien. J'avais juste envie de dire quelque chose, sans vouloir que ce soit forcément entendu et sans même savoir si quelqu'un saurait m'écouter...
Tu vas certainement te dire que je vis dans Mickeyland, mais à mon avis, une histoire de coeur ne débouche jamais sur rien... Il reste toujours des souvenirs, des rêves, quelque chose d'agréable à quoi se raccrocher...
 

Dietcoke 30/09/2006 00:49

1/ waou, honte sur moi, je ne savais même pas ce qu'est un acrostiche. Merci donc de m'avoir éduquée. C'est so cute.2/ POur la carte, parfait, fin et subtil. Je trouve que c'est un très bon choix, pour tout ce qu'il évoque, toutes les interprétations qu'il suscite et que les différents commentaires exposent. J'en vois une supplémentaire, toute simple mais réelle me semble-t-il. Ces deux mains qui se touchent (ou se frôlent même) m'apparaissent d'une grande sensualité...Comment a-t-elle fait pour ne pas avoir encore craqué?

Gorgonzolla 30/09/2006 07:55

La vie est ce qu'elle est... 
Ca remonte à 6 ans maintenant, mais à l'époque, l'objectif premier de la carte n'était pas de la faire craquer mais simplement de lui dire que je pensais à elle...

La Souris Blonde 29/09/2006 14:21

1/ Raah... Et je n'avais même pas vu l'acrostiche, la honte...2/ Pour moi, ces deux doigts qui se touchent au milieu des nuées, c'est l'esprit qui rejoint la chair, le ciel qui touche la terre, l'ombre qui séduit la lumière... Bref, la fusion des contraires, une matérialisation de l'oxymore, de quoi provoquer un sacré coup de foudre (qui n'est après tout que la confrontation de deux potentiels énergétiques différents, et si mon vocabulaire faillit en ces matières, pardon, je suis une pauvre littéraire qui se couvre la tête de cendres).

Gorgonzolla 30/09/2006 00:11

Il n'y a pas de honte à ne l'avoir pas vu car en fait, ce n'était pas du tout le but et l'acrostiche n'était pas destiné à être vu...  Car il symbolise un amour secret et silencieux. Quelque chose qui reste invisible, quelque chose qu'on ne peut  même pas soupçonner...
A côté de cela, dans cet acrostiche, il y a un peu aussi l'esprit de la bouteille jetée à la mer... J'ai peut-être un petit côté fleur bleue, mais j'aimerais bien que quelqu'un découvre le message et parviennne à le décoder dans par exemple une dizaine d'années...
Ton interprétation des mains est très poétique, Souris..  Très passionnée... (Sans doute un peu comme toi, je me trompe?)

Casual 29/09/2006 12:01

1/ N'y aurait-il pas un bel effet du nom d'acrostiche? :p
2/ La création de l'univers. Donc, la réalisation, l'accomplissement. C'est une suggestion à? Une volonté de réunir. C'est très académique ce que je dis, mais la signification est dans ce que tu veux faire passer. L'interprétation est personnelle.

Gorgonzolla 29/09/2006 23:47

Bravo jeune fille pour votre perspicacité... Votre habileté à lire entre les lignes m'impressionne...  L'interprétation des mains est très juste aussi. Ceci dit, on peut tout autant y voir deux mains qui tentent de se rejoindre que deux mains qui s'éloignent... La volonté de réunir ou bien tout simplement celle de rester en contact...