Courir plus loin...

Publié le par Gorgonzolla

Hier matin, je suis allé courir... Je n'étais pas plus motivé que cela mais j'y suis quand même allé... Juste comme ça... Pour me ressourcer, pour me changer les idées... 

Après une semaine si difficile et tant chargée en émotions, ces quarante cinq minutes  passées à respirer l'air frais des sous-bois,  loin des pollutions en tout genre, ont  été très agréables...

La course d'endurance a ce petit quelque chose qui vous donne l'impression de ne pas totalement subir les choses... Avec un peu d'entraînement, vous arrivez facilement à adapter votre allure et à maîtriser votre rythme cardiaque. Cela a un petit côté rassurant, de voir que l'on arrive à contrôler les pulsations de cet organe sensé être le siège de la vie, des passions et sentiments en tout genres... Cela rassure de voir que l'on parvient à maîtriser ce petit muscle qui systématiquement s'emballe de façon effrayante en cas d'émotion trop forte... L'air de rien, vous vous sentez un peu moins faible...

En courant, vous avez surtout l'impression de garder le contrôle... Car vous pouvez décider du moment ou du lieu où vous allez vous arrêter de courir...  Et lorsque  votre volonté vous permet de continuer 1km supplémentaire alors que vos jambes ne cessent depuis un moment de vous répéter qu'elles n'en peuvent plus, étrangement, vous vous sentez un peu moins impuissant face aux choses de la vie...

En courant hier, j'écoutais de la musique... Le tube de Freddie Mercury est passé deux fois...

"Show must go on.."

Sans doute un signe que tu m'envoies...

 

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Souris Blonde 25/09/2006 22:43

Remettre ses pas dans les pas de la veille. Se remettre sur les rails.Tu fais bien de t'y remettre, tu fais bien d'aller dehors. On ne se rappelle jamais suffisamment combien les feuilles vertes et l'odeur de la terre peuvent consoler de peines.Un ami à moi avait adopté, il y a quelques années, cette maxime de vie : "je fais un pas".C'est tout.Mine de rien, ça permet de continuer. Et de se retrouver un jour au bout du monde. Le bout du monde, c'est ici, demain. Bonne route à toi.

Casual 25/09/2006 12:12

C'est une très belle métaphore que tu nous fais là!
C'est donc bien ta soeur : un ange...