Coeur d'artichaut...(épisode 10: Attention! Brouillard...)

Publié le par Gorgonzolla

Lundi matin... Retour au bureau après un week-end sportif... Il avait encore des images de ciel bleu et de cimes enneigées plein la tête. Une agréable sensation de légéreté l'animait... Il entendait encore la neige crisser sous les skis. Vous savez? Ce léger bruit ouaté et si caractéristique des skis s'enfonçant dans la poudreuse...

La télécabine s'arrêta. Il en sortit et se dirigea vers les pistes son bureau.

Ils se croisèrent dans l'openspace et se dirent bonjour.... Etrangement , quelque chose avait changé dans sa voix.  Ou peut-être était ce dans son regard? Une espèce d'onde négative, quelque chose d'indéfinissable, une certaine distance... Il mit cela sur le compte du boulot... La pauvre, sans doute un nouveau problème qui lui tombait dessus comme cela arrive souvent les lundis matins, lorsqu'on revient de week-end... Il n'y attacha pas plus d'importance et la matinée se passa comme un lundi matin ordinaire.

Mais au déjeuner et durant les pauses de café en équipe , il eut la nette impression qu'elle l'évitait... Ils n'avaient pas reparlé de ce week-end mais le jeune homme sentait bien qu'il y avait un rapport avec son comportement distant... Il aurait aimé pouvoir lui en parler seul à seul, à l'abri des oreilles indiscrétes des collégues, mais elle le fuyait...

Elle avait remonté son armure jusqu'au cou et il ne savait pas comment l'aborder. Il la regardait souvent, cherchant à accrocher son regard pour y lire une explication ou pour y déceler un indice... Elle ne le regardait plus...

Il cherchait à comprendre son comportement. Etait-ce à cause de quelque chose qu'il avait fait? Ou peut-être à cause de quelque chose qu'il n'avait pas fait? Il ne comprenait pas et cela le rendait malheureux. Il fallait qu'elle lui explique...

La semaine s'écoula. Vendredi soir, n'y tenant plus, il lui envoya un mail pour lui proposer de dîner ensemble. Si elle n'avait rien de déjà prévu, serait-elle tentée par un sympathique resto?

La réponse ne se fit pas attendre...

"Non"

Dans son mail, elle expliqua pourquoi.. 

Elle l'appréciait en tant que collégue, appréciait leurs relations professionnelles, cordiales et constructives, mais ne souhaitait pas qu'ils se voient en dehors de cette sphère professionnelle où elle estimait passer déjà trop de temps. Elle ne souhaitait pas mêler sphère privée et sphère professionnelle, ce qui expliquait pourquoi elle avait décliné ses précédentes invitations et pourquoi elle n'avait pas cherché à les voir, ses amis et lui,  pendant le précédent week-end...

"Voilà, comme cela, tout est plus clair (!)" terminait-elle.

Sauf que pour lui, justement, rien ne l'était...

 

 [La suite au prochain épisode]

 

<< Précédent - Sommaire - Suivant >>

Publié dans Un peu de fromage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Souris Blonde 17/09/2006 20:50

Au moins, elle ne fait pas semblant de ne pas avoir compris! C'est beau, les caractères francs comme ça...Et puis ça donne une base de discussion pour les négociations! J'attends la suite avec une impatience à peine soutenable.

Gorgonzolla 19/09/2006 01:18

Chère Souris, il m'est arrivé quelque chose de très pénible. Je ne pense pas avoir le courage d'écrire tout de suite la suite des aventures du Coeur d'Artichaut...
J'en profite pour remercier  tous les lecteurs pour leurs visites régulières et m'excuser pour la prochaine période de silence...
A bientôt j'espère...