Eclipse bloguesque

Publié le par Gorgonzolla

Eclipse-lune.jpgBon, alors là, les gens, sans le savoir, vous venez de vivre un phénomène qui se produit de temps en temps dans l'univers des blogs... Vous venez de vivre ce qu'on appelle communément une "éclipse bloguesque".

Et oui... Cette brutale coupure de son et d'image que vous venez de subir, ça porte un nom... Eclipse bloguesque... Si, si, ça vient de sortir. Google connaît pas encore, mais vous verrez, il va vite apprendre...

L'éclipse bloguesque, c'est le genre de truc qui ne prévient pas, qui vous tombe dessus, comme  ça, inopinément, au moment où vous vous y attendez le moins, un peu comme un contrôleur de la RATP à la descente du bus un jour de grève... Ca arrive... On ne s'y attend jamais... C'est comme les pluies de grenouilles dans Magnolia... Et quand ça arrive, on ne peut dire qu'une chose...  "It happens!"....
 
Vous étiez tranquille sur votre blog, en train de raconter quelque chose d'intéressant et tout, et tout? Paf, c'est le moment que choisit l'éclipse bloguesque pour frapper... Sournoisement tapie dans l'ombre et rampant silencieusement, c'est à ce moment précis qu'elle bondit, toutes griffes dehors...

L'éclipse bloguesque, c'est le truc bête qui prive vos gentils lecteurs de tout ces articles quotidiens  hebdomadaires  écrits quand j'en ai le temps, les laissant dans une incertitude follement angoissante et un suspense  difficilement soutenable...

Chers lecteurs, face à cette éclipse bloguesque, je vous ai imaginés désemparés, affolés, paniqués... Un petit peu comme les Incas dans le Temple du Soleil, lorsque Tintin fait mine d'éteindre leur astre fétiche...

En imagination, je vous ai même entendus vous lamenter: "Ciel, il va pas nous faire ce coup là! Et la suite de l'histoire alors???"

(NDLR: Les voix à l'intérieur, c'est mon petit côté Jeanne d'Arc... Faut pas vous inquiéter, je me soigne et le soir, je prends bien tout mes cachets avant de dormir...) 

Bon, comme je ne souhaite pas que vous me preniez tout de suite pour le mégalo que je suis un petit peu quand même, je vous épargnerais les scènes d'hystérie collective qui m'ont effleuré l'esprit, les défilés de pleureuses habillées en noir, s'autoflagellant et réclamant la suite du blog, les centaines de chèvres et de moutons immolés juste pour que je reprenne mon clavier...

Je ne vous en parlerais pas, mais je suis sensible à toutes ces manifestations (Comment ça, elles sont imaginaires?) et du coup, vous aurez la suite du blog demain, promis...

Désolé pour  ce long silence tout de même un petit peu  largement dépendant de ma volonté, et pour reprendre une expression souvent entendue ces derniers temps, veuillez m'excuser pour la gêne occasionnée...


<< Précédent
- Sommaire - Suivant >>
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

m@ud 23/11/2007 18:54

Mais MOI j'ai pleuré (et je me suis griffée les joues en sanglotant, j'ai failli perdre un oeil donc pas merci !)

Gorgonzolla 23/11/2007 20:38

Je savais pas que j'avais la soeur d'Edward aux mains d'argent parmi mes lectrices... Désolé pour les joues et fais gaffe la prochaine fois!

Jerry 23/11/2007 13:07

Ouais, y'en a marre de ces blogueurs qui nous prennent en otage, quoi, bande de feignants de privilégiés!A quand un service minimum du blog?

Gorgonzolla 23/11/2007 20:07

T'as pas du bien regarder, Jerry....  En fait, sur ce blog, il y a un service minimum... Tous les jours, tu peux regarder la Tour Eiffel en live, tous les jours, miss Météo change de tenue, et tous les jours, le pingouin est là pour faire le mariole et  jouer avec toi quand tu t'ennuies...  Que demande le peuple?